Erik Satie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:33

J'avais 16-17 ans... la nuit j'écoutais Gonzague St-Bris sur Europe 1... l'émission s'appelait "La ligne est ouverte"... et le générique, c'était ça :



Et c'est ainsi qu'Erik Satie est entré dans mes nuits... et dans ma vie...
avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:35

Alfred Erik Leslie Satie, dit Erik Satie (Honfleur, 17 mai 1866 - Paris, 1er juillet 1925), est un compositeur et pianiste français.

Né de Jane Leslie Anton d’origine écossaise et d' Alfred Satie courtier maritime normand, élevé dans la religion anglicane, Erik Satie a passé sa jeunesse entre la Normandie et Paris. En 1870, la famille Satie quitte Honfleur pour Paris où le père a obtenu un poste de traducteur. À la mort de sa mère en 1872, avec son plus jeune frère Conrad, il est renvoyé à Honfleur vivre chez ses grands-parents paternels. Il prend ses premières leçons de musique d’un organiste local. À la mort de leur grand-mère en 1878, Erik et Conrad retournent chez leur père à Paris. Ce dernier s’est remarié avec une jeune femme, professeur de piano qui enseigne à Erik les bases de l’instrument. Il embrasse le catholicisme puis il entre au Conservatoire de musique en 1879. Jugé sans talent par ses professeurs, il est renvoyé après deux ans et demi de cours avant d’être réadmis, fin 1885. Incapable de produire une meilleure impression sur ses professeurs, il décide de s’engager dans un régiment d’infanterie.

avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:36

Après quelques semaines, réalisant que l’armée n’est pas pour lui, il se fait réformer en s’exposant volontairement au froid et en attrapant une congestion pulmonaire. En 1887, il s’installe à Montmartre. À cette époque commence une longue amitié avec plusieurs poètes, comme Stéphane Mallarmé, Paul Verlaine ou le poète romantique Patrice Contamine. Il fait éditer ses premières compositions par son père.

avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:41

En 1890, il déménage au 6, rue Cortot, toujours à Montmartre et fréquente le cabaret le Chat noir où il fait la connaissance de Claude Debussy. En 1891, les deux amis s’engagent dans l’« Ordre kabbalistique de la Rose-Croix » fondé par le « sâr » Joséphin Péladan et Stanislas de Guaita. En qualité de maître de chapelle de cet ordre, il compose plusieurs œuvres dont les Sonneries de la Rose-Croix et Le Fils des Étoiles. Poursuivant son engouement mystique, il crée sa propre église : l’« Église métropolitaine d’art de Jésus-Conducteur » et lance des anathèmes contre les « malfaiteurs spéculant sur la corruption humaine ». Il est à la fois le trésorier, le grand-prêtre, mais surtout le seul fidèle autorisé. Contraint à cette réalité, il doit finalement l’abandonner.

avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:43

En 1892, il réalise ses premières compositions et, en 1893, entame une relation avec la peintre Suzanne Valadon le 18 janvier. Bien qu’il l’ait demandée en mariage après leur première nuit, le mariage ne se fait pas, mais Valadon s’installe rue Cortot dans une chambre près de Satie qui se passionne bientôt pour elle, l’appelant sa « Biqui », rédigeant des notes passionnées sur « tout son être, ses beaux yeux, ses mains douces et ses pieds minuscules ». Il compose pour elle ses Danses Gothiques tandis qu’elle fait son portrait. Six mois plus tard, le 20 juin, leur rupture laissera Satie le cœur brisé, « avec une solitude glaciale remplissant la tête de vide et le cœur de tristesse ». On ne lui connaît pas d’autre relation intime. Comme pour se punir lui-même, Satie compose Vexations, un thème construit à partir d'une mélodie courte, qu'il faut répéter 840 fois, selon ses notes. Des compositeurs comme John Cage jouent la pièce dans son intégralité durant presque 20 heures.

avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:45

La même année, il fait la connaissance de Maurice Ravel.
Plus tard il écrira de Ravel : « Ravel vient de refuser la Légion d'honneur, mais toute sa musique l'accepte ».
En 1895, il hérite d’une certaine somme d’argent qui lui permet de faire imprimer plus d’écrits ainsi que de changer de vêtements, abandonnant le style ecclésiastique pour le velours. Il achète un costume unique en sept exemplaires, couleur moutarde, qu'il portera constamment. Il est connu à Paris comme étant le « Velvet Gentleman ». En 1896, tous ses moyens financiers ayant fondu, il doit s’installer dans un logement moins coûteux, d’abord dans une chambre minuscule rue Cortot puis, deux ans plus tard, en 1897, à Arcueil.

avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:45

Il rétablit le contact avec son frère Conrad et abandonne des idées religieuses auxquelles il ne retournera pas avant les derniers mois de sa vie. Il surprend ses amis en s’inscrivant, en octobre 1905, à la Schola Cantorum de Vincent d’Indy pour y étudier le contrepoint classique avec Albert Roussel. C’est également à cette époque qu’il devient socialiste, collabore au Patronage laïc de la communauté d’Arcueil et change à nouveau d’apparence pour celui du « fonctionnaire bourgeois » avec chapeau melon et parapluie
avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:47

En 1915, il fait la connaissance de Jean Cocteau avec qui il commencera à travailler à partir de 1916. Tous deux seront les pères spirituels du Groupe des Six, créé en 1920, composé de Georges Auric, Louis Durey, Arthur Honegger, Darius Milhaud, Francis Poulenc et Germaine Tailleferre [1]. Il fait également la connaissance, par l’intermédiaire de Picasso, d’autres cubistes, comme Georges Braque, avec qui il travaillera également sur des projets qui ne verront pas le jour.

En 1919, il est en contact avec Tristan Tzara qui lui fait connaître d’autres dadaïstes comme Francis Picabia, André Derain, Marcel Duchamp, Man Ray avec lequel ils fabriqueront son premier ready-made à leur première rencontre. Dans les premiers mois de 1922, il prend le parti de Tzara dans le différend entre Tzara et André Breton au sujet de la nature vraie de l’art d’avant-garde, tout en parvenant à maintenir des relations amicales dans les deux camps.

avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:49

En 1923, il est l'inspirateur de l'Ecole d'Arcueil, groupe informel composé de Henri Cliquet-Pleyel, Roger Désormière, Maxime Jacob et Henri Sauguet.[1]

Il a écrit de nombreuses partitions sans barre de mesure et avait son propre style d’annotations sur la manière d’interpréter ses œuvres.

Il inspira entre autres John Cage, Claude Debussy, Francis Poulenc, Maurice Ravel, Jean Cocteau, et fut pianiste accompagnateur notamment du chansonnier Vincent Hyspa au cabaret Le Chat noir.

Une plaque à son nom est visible sur sa maison à Montmartre ainsi qu’à Arcueil. On peut visiter sa maison à Honfleur transformée en musée.

avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:52

Satie et l’humour

Satie est souvent qualifié d’ironique, ce qui fait considérer la relation complexe qui existait entre Satie lui-même et l’humour :

Jeune, il se prenait très au sérieux. « Je suis venu au monde très jeune dans un temps très vieux ». Souvent, il est clair qu’il veut se libérer d’une partie de ses opinions antérieures : mais au lieu de les dénoncer, il utilisera plus que souvent l’humour (de sorte que son public ne sache pas ce qu’il pense vraiment). Ce genre de procédé se trouve de façon évidente dans ses Mémoires d’un amnésique, qui n’auraient sûrement trouvé aucun éditeur si elles n’avaient été écrites par Satie lui-même (en effet, Satie se moque de ses propres œuvres).

À côté de ce procédé dissimulateur, Satie est forcé une bonne partie de sa vie de fonctionner comme artiste de cabaret (donc de produire des mélodies frivoles, de « rudes saloperies » selon ses dires, souvent sur des textes humoristiques). Quoique plus tard il dénonce toute cette production comme contre sa nature, souvent ce sont nettement ces mélodies qui sont les mieux connues (par exemple Je te veux, Tendrement, Allons y Chochotte…).
avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:53

A l'un de ses détracteurs, qui avait dit de lui que "sa musique [manquait] de forme", il répondit par ceci :



Very Happy
avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 4:57

À côté de cela, il écrivait et composait des blagues en qualité de compositeur sérieux, par exemple Le Piège de Méduse (lequel, étant en partie autobiographique n’est pas vraiment capable de donner une idée sérieuse de Satie).
Mais l’humour de Satie est sûrement le plus clair dans les annotations écrites sur ses partitions, que seuls les interprètes voient : par exemple, on trouve « Vivache » comme variante de « Vivace » dans la Sonatine Bureaucratique (qui est une parodie de Clementi). De même, il compose un pastiche de la célèbre Marche funèbre de Frédéric Chopin (deuxième pièce des Embryons desséchés), où il écrit « citation de la célèbre MAZURKA de SCHUBERT ». (Alors que Franz Schubert n’écrivit aucune mazurka « célèbre », tandis que la mazurka était un des genres favoris de Chopin). On trouve dans sa production musicale de semblables piques à propos de Camille Saint-Saëns, Debussy, etc. En somme, il ne faut peut-être pas prendre Satie pour plus sérieux que lui-même ne prenait pour « sérieux » les autres (compositeurs) !
Néanmoins, Satie a aussi écrit des œuvres comme Socrate, sur un texte de Platon traduit par Victor Cousin.

avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 6:04

avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par stalker le Mar 7 Juil - 8:31

Shocked y en a qu'ont pas chômés pendant ma sieste ! Laughing super ce post ..... moi j'ai l'intention d'en faire un sur Miles Davis quand je serais un peu plus reposée ! Smile

J'adoooore Satie je le répète encore et encore merci Kim Smile
avatar
stalker
MorfalKiller
MorfalKiller

Nombre de messages : 3050
Age : 54
Humeur : On a road again
Date d'inscription : 23/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 8:42

stalker a écrit:Shocked y en a qu'ont pas chômés pendant ma sieste ! Laughing super ce post ..... moi j'ai l'intention d'en faire un sur Miles Davis quand je serais un peu plus reposée ! Smile

J'adoooore Satie je le répète encore et encore merci Kim Smile

Je savais que je nous ferais plaisir à toutes les deux avec Satie, suite à ta réflexion de ce matin ! Wink

J'attends Miles avec impatience... Smile
avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par MasH le Mar 7 Juil - 9:32

Bravo marraine superbe post en effet je connaissais mal d'oreille biensur et c'est vrai que ca musique fait frissonner elle apaise... Bref elle laisse pas inapercu Smile merci m'dame Wink

============================================
avatar
MasH
Chef
Chef

Nombre de messages : 8208
Age : 48
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Kim le Mar 7 Juil - 18:09

MasH a écrit:Bravo marraine superbe post en effet je connaissais mal d'oreille biensur et c'est vrai que ca musique fait frissonner elle apaise... Bref elle laisse pas inapercu Smile merci m'dame Wink

Merci mon fillot... en fait, sa musique sert souvent d'illustration sonore... sa musique me parle, et en plus, il avait l'humour de ne pas se prendre au sérieux... j'aime bien ce genre de personnages... Smile
avatar
Kim
Compteuse_de_page
Compteuse_de_page

Nombre de messages : 1343
Age : 55
Humeur : taquine...
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/cooljazzduo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par MasH le Ven 9 Oct - 8:44

Hoppppppppp Smile

============================================
avatar
MasH
Chef
Chef

Nombre de messages : 8208
Age : 48
Date d'inscription : 28/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Poemoana le Ven 9 Oct - 8:46

Donc....


============================================
Well opinions are like assholes,everybody has one...
avatar
Poemoana
Chewbaccaphile
Chewbaccaphile

Nombre de messages : 5224
Age : 45
Humeur : bionique.
Date d'inscription : 18/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Erik Satie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum